blog perso

A propos de ce blog

Ça y est, j’ai succombé à la mode du ‘blog perso’ !
 
C’était écrit, il fallait bien que j’y arrive… Voilà maintenant une trentaine d’années que les idées que j’expose dans mes conférences et mes écrits divers m’attirent de nombreux témoignages de sympathie, d’appréciation, et souvent même, de gratitude.
 
Ça fait chaud au cœur…
 
Depuis la sortie de la première édition de mon livre en 2008, qui en est maintenant à sa troisième édition, ma modeste notoriété s’est amplifiée considérablement.
 
La création de ce blog s’est donc peu à peu imposée comme une étape incontournable, un moyen supplémentaire d’avancer, d’apporter ma modeste contribution au progrès de ce monde en transition…
 
J’ai mis le temps, car la perspective de devoir faire vivre ce nouveau canal de communication par la publication régulière et obligée d’articles (de ‘posts’) évoque pour moi une contrainte qui ne m’enthousiasme guère.
Ah, ma liberté chérie…
 
Mais d’un autre côté, j’aime partager mes passions, mes enthousiasmes…
Et puisque ceux-ci semblent trouver leur public, allons-y, je me lance.
 
Vous trouverez dans ce blog tous les détails sur le mode de vie qui m’a permis de ne plus voir un médecin et de ne pas avoir repris un médicament depuis 40 ans, après avoir été un enfant malade.
Non, jeûner ne suffit pas, ni manger « bio » (je ne supporte pas ce mot…), ni se coller au front l’étiquette « végétarien » ou « crudivegan », ou que sais-je encore…
Les étiquettes, je n’aime pas bien non plus…
 
Je vais beaucoup vous parler de moi, mais je suppose qu’un blog perso, c’est fait pour ça.
Et puis… je suis quand même le sujet que je connais le mieux. (C’est dire à quel point l’étendue de mes connaissances est toute relative, car pour ce qui est de se connaître soi-même, qui peut y prétendre ?!).
 
Je m’efforcerai d’éviter les jugements définitifs, les déclarations imprécatoires, les « il faut », « il faut pas »… car mes 40 années d’expériences me permettent juste de penser que je ne sais pas grand chose.
 
La seule chose dont je sois sûr, c’est qu’il y a eu dans ma vie un avant, et un après. Et que je pense avoir établi des corrélations entre mon mode de vie (sur tous les plans… pas seulement le plan physique…) et mon niveau de santé et d’épanouissement.
C’est aussi de ce mode de vie dont il sera question.
 
Je vais donc tout vous dire ! Peut-être pas sur le zizi – encore que je prévoie une rubrique scatologique qui devrait faire parler d’elle, non pour satisfaire une fois de plus mon goût prononcé pour la provocation, mais parce qu’il y a beaucoup à dire sur notre rapport à nos parties intimes et aux substances qui en sortent – mais plus généralement sur les sujets qui me tiennent particulièrement à cœur : l’évolution, la conscience, la joie, la santé et le développement de nos véhicules d’expression (corps physique, émotionnel, mental, spirituel…), etc.
 
Sur TOUT en fait ! Sur la Vie…
J’espère vous surprendre – je vais même tout faire pour !
 
Comme le disait Batman « L’homme a besoin de spectaculaire pour sortir de son apathie » (du film « Batman begins »)…
 
Je vous dirai donc pourquoi je n’ai pas utilisé de papier toilette depuis 38 ans, pourquoi je ne me suis plus jamais assis sur des WC depuis la même époque, pourquoi je n’utilise pas de dentifrice depuis toutes ces années…
Non, aucun, ni bio, ni fait maison, rien.
Et bien sûr, je n’ai plus jamais eu de caries, alors que j’en ai eu beaucoup, avant…
 
Accessoirement, je vous distrairai en vous racontant quelques souvenirs de ma vie : dans quelles circonstances j’ai fait un massage à Frank Zappa ; ou comment je me suis retrouvé aux commandes d’un avion au milieu de la Méditerranée, avec les jauges des réservoirs d’essence à zéro depuis un moment…
 
Oui, j’ai vécu de belles choses, de belles émotions. Je les partagerai avec vous.
Un blog perso, c’est un peu un journal intime public, non ?!…
Pour en savoir plus sur moi, lisez ma bio.
 
Mais surtout, nous réfléchirons ensemble au sens de tout ça.
 
Car le but de la vie, ce n’est pas d’être en bonne santé, ni de devenir vieux, ni de faire carrière, ni de devenir riche, ni de fonder une famille, faire des enfants, construire une maison, planter des arbres autour et avoir un chien et deux chats qui gambadent alentours…
 
Alors, le but de la vie, c’est quoi ?
 
Je vous en parlerai. Car en ce qui me concerne, j’ai bien l’impression d’avoir trouvé le but de ma vie…
Merci d’être là et de me lire. Merci de m’accompagner sur le chemin de la santé et de la Joie.
 
A bientôt sur ces pages.
 
Bernard Clavière