Amalgames, raccourcis, malhonnêteté intellectuelle…

amalgames

Je suis régulièrement choqué lorsque j’entends certains modes de raisonnement, dont la caractéristique commune consiste à établir des corrélations entre deux faits qui ne sont pas nécessairement liés.
Cette tendance pernicieuse de notre mental à simplifier les choses permet tous les excès, toutes les dérives.
Et c’est justement le type de raisonnement préféré d’organismes nauséabonds comme la MIVILUDES ou l’UNADFI, qui ont vainement essayé de me rouler dans la farine sur LCI le 8 avril 2010 (voir autre article). En fait, on constate souvent que c’est ainsi que raisonnent les tenants d’un conservatisme pur et dur, les réactionnaires, les passéistes et autres nostalgiques de systèmes dirigistes.

Exemples de tels raisonnements :

  • Une personne a un accident de voiture et on découvre qu’elle a des traces de cannabis dans le sang. DONC, le cannabis est responsable de l’accident.
  • Un couple divorce et se dispute la garde des enfants. Or, il se trouve que la mère pratique le yoga, participe à un groupe de méditation et fait brûler des bâtons d’encens à la maison. DONC, le/la juge des affaires familiales donnera la garde des enfants au père. Le lien est clair : cette mère ne peut éduquer correctement ses enfants.
  • Un enfant ne va pas à l’école, est scolarisé à la maison (c’est parfaitement possible, et ça peut donner d’excellents résultats) dans une famille de végétariens. DONC, cette famille appartient à une secte qui embrigade les enfants (un des critères de la MIVILUDES), leur lave probablement le cerveau, les isole du monde pour mieux les soumettre, et, qui sait, les violente peut-être aussi physiquement… On entend ça couramment.
  • On trouve la présence d’un nombre plus ou moins important de virus spécifiques dans un organisme lors de certaines maladies. DONC, ces virus sont responsables de ces maladies. Toute la médecine moderne repose sur cette pure logique…
    Signalons qu’il y a aussi souvent des gendarmes sur les lieux d’un accident. Dit-on pour autant que les gendarmes sont responsables de ces accidents ?…
  • Une personne meurt au cours d’un jeûne. DONC, le jeûne est responsable de la mort. (Il y a aussi beaucoup de gens qui meurent dans les hôpitaux ; ces derniers sont-ils tenus pour responsables ?…) Et si cette personne était morte le même jour, sans avoir jeûné auparavant… Qu’aurait-on dit ?
  • Une personne atteinte d’un cancer refuse les traitements agressifs (chimio, rayons X, médicaments…) préconisés par les médecins de la vieille école. Elle finit par mourir. DONC, son refus de se soumettre aux dictats du lobby médico-pharmaceutique est la cause de sa mort. Elle serait peut-être morte encore plus vite entre les mains des médecins, mais ça ne fait rien, la chose est entendue.
    Et ainsi à l’infini.

Toutes ces extrapolations sont ridicules, parfaitement abusives.

Mais notre mental nous pousse à faire des liens, à tirer des enseignements, à conclure.
Le mental est un singe qui nous raconte toutes sortes d’histoires… que nous croyons la plupart du temps.
Il nous fait des mimiques et nous rions ; il nous raconte une histoire triste et nous pleurons ; il nous dit « attention ! », et nous avons peur…

C’est le Monkey mind des Bouddhistes.
Le mental/singe aime conclure. Les certitudes le rassurent. Le doute l’affole, lui fait peur…

Ne tombez pas dans ce travers.
La vérité est toujours beaucoup plus complexe que notre soif de sécurité émotionnelle et mentale nous amène à le souhaiter.

Kill the monkey ! disent certains.
Ou apprivoisez-le…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *