Ça sert à quoi tout ça ?

Visages de personnes âgées

Nous connaissons tous des gens qui ont mangé n’importe quoi et vécu n’importe comment toute leur vie et sont pourtant devenus très vieux. (Dans quel état ? C’est un autre sujet…).
On connaît aussi des gens qui font tout pour être en bonne santé alors qu’ils ont des tas de soucis, des plus petits aux plus graves.
Alors à quoi ça sert de « vivre sainement » ?
C’est la question à laquelle je vais essayer de répondre dans cet article.

Vous pouvez regarder également la vidéo associée :


Pour la petite histoire, le titre de cette vidéo est celui d’une chanson de Maxime Le Forestier, sortie dans son premier album en 1972, avec d’autres merveilleuses chansons intemporelles qui l’ont rendu célèbre. A (ré)écouter d’urgence !

* * * * * * *

J’aimerais partager avec vous une réflexion qui m’a été inspirée par des commentaires que je reçois parfois sur ma chaîne Youtube. Je ne parle pas des inévitables commentaires malveillants, et même injurieux. Quoi que l’on dise, quoi que l’on fasse, il y aura toujours des gens à qui l’on ne plaît pas, et ils vous le disent sans prendre de gants.

On dit que c’est la rançon du succès, alors je prends les choses avec philosophie.
Par ailleurs, il n’y a que ceux qui ne font rien qui ne sont jamais critiqués. Mais ne rien faire, ce n’est pas mon genre…

Je précise toutefois que l’immense majorité des commentaires que mes vidéos reçoivent sont bienveillants, courtois et élogieux. Ceux auxquels je me réfère ici sont… différents, et, oui… surprenants.

En quoi consistent-ils ?
Petit florilège : « Mais monsieur vous avez une mine terrible, vous n’avez vraiment pas l’air en bonne santé. Comment pouvez-vous donner des conseils ? » « Vous êtes bien maigre ». « Vous faites pitié », etc.
Ça, c’est pour les plus gentils.
Je crois qu’on jour, j’ai lu un truc plus fleuri, du genre de : « Dis, Papy, avec la gueule que tu as, tu ferais mieux de la fermer. » Très amusant !

Alors, peut-on avoir ma gueule et se filmer dans des vidéos pour donner des conseils de santé sur Youtube ?
Ben oui !

Tout cela m’inspire une première réflexion : il y a visiblement des gens qui, si j’en crois leurs commentaires, s’imaginent qu’en vivant sainement, ils vont rester jeunes et beaux ad vitam eternam.
Etonnant, non ? Si si, regardez sur Youtube toutes ces gamines à la peau bien tendue et au corps parfaitement galbé (à leur âge, rien que de plus normal…), qui vous expliquent comment « il faut » vivre, manger, consommer, pour… certainement… leur ressembler ! J’imagine que c’est le message subliminal qu’elles essaient de transmettre pour attirer le chaland.

Bien évidemment, ceux qui tombent dans ce genre de piège se mettent le doigt dans l’œil, jusqu’au coude ! Illusions, illusions…

 

D’abord, je ne sais pas ce que ça veut dire,
« vivre sainement » !

On respire tous un air plus ou moins vicié, nous vivons dans un environnement hautement pollué, qu’on le veuille ou non.
Dans nos aliments, nos maisons, nos voitures, nos vêtements, les produits chimiques sont partout.

Alors vivre sainement ??? On fait juste du mieux qu’on peut. On essaie de mettre toutes les chances de son côté.
Après…, mektoub… C’est le destin.

Deuxième réflexion : tant de gens dépensent des fortunes en produits divers, cosmétiques, maquillages, pour « avoir l’air » beaux, jeunes… et font subir à leur corps des opérations chirurgicales qui ne sont jamais inoffensives. Je ne comprends pas. Le résultat d’une chirurgie esthétique est laid dans une majorité de cas.

Et puis il y a les risques liés à la chirurgie, les drames des opérations ratées.

Mais le problème est surtout que la chirurgie ne résoud rien. Le plus souvent, le désir de changer son apparence est lié à un déficit d’estime de soi, un déséquilibre psychique, une lacune dans la compréhension du sens de la vie. Et on n’a jamais vu une opération chirurgicale résoudre ce genre de problèmes.
Au contraire, le mal être sera souvent aggravé lorsque l’opéré/e réalisera qu’il/elle est tout aussi mal dans sa peau après l’opération qu’avant.

On a l’air jeune quand on est jeune et on a l’air vieux quand on est vieux !

Sauf rares exceptions. Montrez-moi des femmes de 51 ans qui ont la mine de Sophie Marceau… Elles sont rares.
Les plus belles femmes du monde, les Brigitte Bardot, les Catherine Deneuve, et les hommes les plus beaux, Robert Redford, Clint Eastwood, Dustin Hoffman, vieillissent et plus ils vieillissent, plus ils « font » vieux !
C’est incontournable. Et Sophie Marceau n’y échappera pas. Elle mettra juste un peu plus de temps. La belle affaire !

Etre beau, être laid, ça n’a aucun sens.
Pour le crapaud, le plus beau, c’est la crapaude!

Je plains beaucoup les gens qui font tout pour avoir l’air jeune. Ils m’inspirent de la pitié. Je sais, ce n’est pas bien de juger, mais je n’y peux rien. Je pense vraiment qu’ils ont un problème psychologique, qui demande à être traité en premier lieu, avant de se livrer au bistouri du chirurgien.
Nombreux sont les moyens de travailler l’image de soi : psychothérapie, hypnose, pensée créatrice…

Nous vivons aujourd’hui sous la dictature, la tyrannie de l’apparence. Le LOOK !
Le corps est roi, le look est loi.
Pourtant, de nombreux philosophes l’ont exprimé, sans que l’on sache bien lequel a été le premier, « la beauté réside dans l’oeil de celui qui regarde »… (citation généralement attribuée sans certitude à Oscar Wilde)

Donc, si votre but est d’avoir sur vos écrans des jeunes gens fringants, la vingtaine pétillante et frétillante, qui ont lu 3 livres, ont tout compris et vous expliquent en détails ce qu’il faut faire pour être en bonne santé, vous allez en trouver plein le web.
Et avec moi, c’est sûr, vous n’êtes pas à la bonne adresse.
Parce que je n’ai plus 20 ans depuis longtemps. Ni 30.

 

« Nous vivons aujourd’hui sous la tyrannie du LOOK »

Mais par contre, l’avantage de ne pas être un perdreau de l’année est énorme : je vous offre le résultat de 45 années d’expérience. Tout ce que je vous propose dans mes vidéos et mes écrits, je le pratique depuis tout ce temps.
Et cette façon de vivre m’a totalement transformé. De l’intérieur !

J’en profite pour rappeler que si vous voulez recevoir le résumé de tous les moyens naturels de santé grâce auxquels vous pourrez démédicaliser votre vie, et vivre dans la Joie et l’épanouissement, il vous suffit de me le demander via la page contact de ce blog. C’est gratuit.
(Non, ce dossier n’est pas accessible librement sur Internet. Je vous explique : lorsque je veux faire un cadeau de valeur à des gens, je ne le mets pas au bord de la route pour que toute personne passant par là se serve et en fasse ce qu’elle veut. Je veux savoir à qui je fais ce cadeau, et le bénéficiaire doit exprimer son souhait de le recevoir. C’est une loi universelle, la loi du karma, ou loi de cause et effet. On fait un pas vers la Vie, la Vie en fait cent vers nous. Mais le premier pas nous appartient toujours…)

J’explique dans ce document que vivre « sainement » ne peut se limiter à jeûner, se nettoyer le côlon, se purger le foie et autres pratiques d’entretien du corps physique – qui n’en sont pas moins utiles et importantes.

Mais revenons à ma santé.
Je vais tout de suite rassurer ceux qui pourraient avoir des doutes en me voyant sur leurs écrans : je vous souhaite à tous, du fond du cœur, d’être en aussi « mauvaise » santé que moi ! Ce serait certainement la meilleure chose qui pourrait vous arriver.
Je n’ai pas pris un médicament depuis 40 ans et je fais le même poids depuis l’âge de 18 ans.

Je ne me souviens pas de ma dernière grippe, de mon dernier rhume, de ma dernière angine, de mon dernier mal de tête ou mal au ventre… Je ne sais pas ce qu’est une gastro ; pas d’arthrose, pas d’infection, pas de joints douloureux, pas de burnout, pas de dépression, pas de gueule de bois (!).
J’ai une énergie formidable. J’ai de la résistance à l’effort. Je peux pratiquer des activités physiques intenses sans difficulté.

 

La fatigue chronique fait partie des pathologies les plus répandues aujourd’hui

Vous avez remarqué comme beaucoup de gens ont en permanence à la bouche, l’une ou l’autre des très nombreuses expressions qui expriment notre niveau de fatigue. Je me suis amusé à les compiler, c’est étonnant :
« Je suis crevé »
« Je suis à plat »
« Je suis cassé »
« Je suis claqué »
« Je suis épuisé »
« Je suis éreinté »
« Je suis flapi »
« Je suis fourbu »
« Je suis lessivé »
« Je suis mort »
« Je suis moulu »
« Je suis nase »
« Je suis patraque »
« Je suis pompé »
« Je suis rétamé »
« Je suis vanné »
« Je suis vidé »
etc.

Certaines sont démodées, d’autres tout-à-fait au goût du jour.
Je me demande s’il existe un autre concept qui jouisse d’autant de possibilités d’expression.
Et je me suis aperçu que c’est l’un des sujets les plus facilement abordés en société : le niveau de fatigue !
Ce constat en dit peut-être long sur notre modèle sociétal…

Je me sens frais et dispo !

 

Une personne sur cinq se plaint d’être constamment fatiguée. Je ne parle pas ici du syndrome de fatigue chronique, qui est une pathologie particulièrement invalidante, mais de cet état de fatigue quasi-permanent de personnes qui se couchent fatiguées, se réveillent fatiguées, manquent d’énergie, de motivation, de goût de vivre.

Pour ma part, il ne m’est jamais venu à l’idée d’utiliser aucune de ces expressions. Je ne suis JAMAIS fatigué !

Ou en tout cas, s’il m’arrive de l’être, après un effort prolongé, je le prends comme une chose très naturelle, et au lieu d’en parler, je me repose. Je dors !
Et le lendemain, c’est fini. Je récupère parfaitement après l’effort physique.

Alors, certains trouvent que j’ai mauvaise mine ? Parlons franc : on s’en moque totalement, non ?!
Comme je le disais plus haut, les années passent et la machine s’use. Rien que de tout-à-fait normal.

 

Ce qui compte, c’est ce qui se passe à l’intérieur.

J’aimerais vous rappeler une chose importante : si vous jeûnez de temps en temps, si vous vous nourrissez d’aliments vivants, si vous pratiquez les merveilleux moyens naturels de santé que Mère Nature a mis à notre disposition… vous allez tous mourir quand même !
Même moi ! Je vais d’ailleurs en toute probabilité mourir avant la plupart d’entre vous, qui êtes souvent plus jeunes que moi.

Mais encore une fois, quelle importance ?

Tenez, tant que je suis dans les remarques réjouissantes, je vais ajouter autre chose : il est même probable que, quelle qu’ait été notre hygiène de vie, beaucoup d’entre nous mourront dans la souffrance. La vie est ainsi faite : c’est une maladie mortelle. Mais rassurez-vous, le pire n’est jamais certain. On meurt aussi parfois dans son sommeil…

En tout cas, avec l’âge, notre colonne vertébrale va se tordre peu à peu, notre peau va se flétrir, nos cheveux tomber ou s’éclaircir, sauf exception, nos sens vont s’émousser, ainsi que nos capacités cognitives. Vous pourrez faire tout ce que vous voulez, vous n’y échapperez pas. La jeunesse éternelle, c’est pour les contes de fées.

Oui… j’ai même lu des commentaires sur ma calvitie… Il y a vraiment des gens qui pensent que si l’on mange « bien », on ne devrait pas perdre ses cheveux ! Pfff… Sans commentaire.
Mais je crois me souvenir que c’est, à une époque lointaine, ce que je pensais moi aussi. A ma décharge, je dirai que j’étais très jeune et immature…

Nous connaissons tous des gens qui ont mangé et vécu n’importe comment toute leur vie et sont devenus très vieux. A commencer par mes propres parents. Par contre, s’ils sont devenus vieux, je ne souhaite à personne de finir dans l’état où ils ont fini leur vie. Notre médecine moderne a atteint des sommets de compétence dans la capacité à prolonger la vie du corps physique, mais quel corps physique ?…
Tant de souffrance, pour la personne âgée et son entourage… A quoi sert-il de vivre ainsi ?

A l’opposé, on connaît également plein de gens qui ont mangé
« sainement », qui ont tout fait au mieux, et qui sont morts jeunes.

Alors, après ce long détour, j’en reviens à ma question initiale : « ça sert à quoi tout ça ? »

Sens de la vie

« Tout ça », c’est lire des livres, écouter des conférences, participer à des ateliers, des stages, donc dépenser de l’argent, parfois beaucoup (je connais de véritables accros aux stages, il faudra trouver un nom à cette maladie, cette étonnante dépendance…), regarder des vidéos, se casser la tête pour savoir quoi manger, quand, comment, pourquoi…
Tant d’efforts, tant de doutes, tant de réflexion, de recherche de La vérité (!).
Tant de questions posées à des Bernard Clavière, tant d’émotion dans l’attente d’une réponse salvatrice…

 

Pourquoi se donner tant de peine ?

En fait, on en revient toujours à la question fondamentale : quel est le sens de la vie ? Quel est le sens de MA vie ?
J’en ai parlé dans des visio-conférences que vous trouverez sur ma chaîne Youtube et le sujet est tellement important que j’en parlerai précisément dans une prochaine vidéo.

Mais sans anticiper ni faire trop de philosophie, vivre le plus
« sainement » possible, ça sert à avoir l’énergie pour réaliser votre projet de vie. Et je ne parle pas ici de carrière professionnelle, ni de réussite de la vie familiale…

Vivre sainement, ça sert à se lever tous les matins avec la joie au cœur, vivre pleinement le plaisir de démarrer une nouvelle journée avec la conviction qu’elle sera riche d’enseignements et de réalisations passionnantes, pour accomplir le dessein divin de notre vie, le plan que nous nous sommes fixés avant de nous incarner.

Voilà ce que je vis au quotidien. Je ne sais pas, j’ai dû tomber dans le chaudron quand j’étais petit… Aucune de mes journées ne ressemble à la précédente. Chaque jour me propose un nouveau champ de possibilités infinies. De servir, d’être utile, de contribuer de mon mieux à soulager ce monde en souffrance et à rendre plus belle la vie.

Je vous assure que lorsque vous vivez ainsi, vous mettez en branle des forces insoupçonnées ; la vie vous déroule le tapis rouge, vous devenez un VIP du Destin. Comme par magie, vous trouvez des places de parking, vous payez vos factures à la fin du mois, des portes s’ouvrent, inespérées, des personnes apparaissent dans votre vie, des livres, des solutions se présentent…
Accueillez-les, ne les ratez pas !
Tout être humain trébuche un jour sur la vérité (ou sur la « vérité » du moment que vit la personne). Le problème est que la plupart se relèvent, tapotent leurs vêtements et repartent comme si de rien n’était.
Ne faites pas comme eux ! Soyez prêts à accueillir le Destin lorsqu’il frappera à votre porte. La Vie sait bien mieux que vous ce qui est bon pour vous…
Et n’ayez pas peur. La peur est un poison. La peur paralyse. Je préfère des jeunes qui risquent de gâcher leur vie parce qu’ils font des conneries, plutôt que des vieux qui ont gâché la leur parce qu’ils n’en ont pas fait.
Parce qu’ils avaient peur…

En conclusion, s’intéresser à la vie saine, c’est juste s’intéresser à la vie tout court ; se reconnecter aux lois de la nature et les mettre en pratique pour pouvoir avancer vers l’avenir sereinement, en pleine possession de nos moyens et en toute conscience.

Que l’Amour, la lumière et le rire soient toujours avec vous, chaque jour que Dieu fait.

12 commentaires

  1. Eric Durville   •  

    Bonjour Bernard et merci de savoir rester toi même.
    Ta vision de la vie est inspirante. Alors oui, on a pu lire et voir tout ce que tu dis ailleurs et par d’autre (philosophes, penseurs grec, naturopathes fondateurs et autres scientifiques…) mais ton regard et ton expérience concrète, quotidienne et vrai en font quelque chose,encore une fois, de très inspirant et je dirais même de rassurant en ce monde pour lequel seul compte le système économique à outrance et suicidaire.

    • Karine (admin)   •     Auteur

      Bonjour Eric et merci pour ton aimable commentaire.

  2. Marianne CHAUBENIT   •  

    Bonjour,
    Merci pour vos vidéos et toutes ces informations enrichissantes que vous nous transmettez.
    Vous arrive-t-il de faire des « écarts » ? J’entends par là, de vous « soumettre » occasionnellement au mode de vie que nous impose notre société ? c’est à dire, par exemple, partager des repas (cuit), manger des produits provenant de la grande distribution, manger sur invitation sans avoir faim, etc… Dans notre entourage, que se soit famille, amis, collègue, la plupart font que ce que la société où les générations d’avant leur ont appris sans se demander s’ils pourraient faire autrement, vivre « en dehors des clous » est difficile à faire comprendre et à expliquer sans être pris pour un marginal qui se trompe complètement ! Parfois, j’ai l’impression que nous n’avons pas le choix… Alors si l’on déroge la plupart du temps à notre volonté d’hygiène de vie naturelle et simple, est ce préjudiciable à notre santé (si on adopte un 60%-40%) ?
    Autre sujet mais pour lequel j’aimerais avoir votre commentaire : que feriez-vous pour contourner l’obligation vaccinale de votre enfant si vous étiez dans ce cas ?
    Merci

  3. Albert   •  

    Bonjour Bernard !

    Je vous découvre et je suis ravi de me retrouver dans votre courant de pensée.

    j’en espère un jour, que la vie puisse nous rencontrer.
    J’ai commencé depuis mars 2018, un changement radical d’alimentation, qui me fait retrouver mon sommeil réparateur, l’élimination de mes remontées gastriques nocturnes etc.. etc…

    Je vous souhaite une belle et longue vie, de quitter cette corporalité avec bonheur, en riant !

    Mille merci pour vos messages de bon sens.

    Albert.

    • Karine (admin)   •     Auteur

      Bonjour Albert,
      Merci pour votre message et bravo pour ce que vous faites pour votre santé.

  4. Manuela Rintchen   •  

    He leído que para crear un Cielo primero hay que pasar por un infierno. Para mí el sentido de la vida es descubrir la Sabiduría que hay en nuestro interior al transformar ese infierno en una visión Pura.
    Al conectar con el verdadero AMOR dentro de nuestro interior toda la estructura mental cambia y es posible vivir una vida genuina cada día.

    • Karine   •     Auteur

      Tan cierto… Gracias por este hermoso mensaje.

  5. Lescaudr   •  

    Ce que vous exprimez est si juste et si merveilleux ….que je voudrais dire , du haut de mes 78 ans…que ce dont vous parlez est très « clair » à mon coeur…pas toujours facile de garder son calme et d’agir quand l’entourage est « difficile à vivre et à comprendre » (un fils skysophrène entr’autre) les chemins de vie sont si différents ! et je pense que la souffrance aide à comprendre beaucoup de choses! Merci à vous de partager votre expérience et bonne continuation sur cette voie du bonheur…Françoise

    • Karine   •     Auteur

      Bonjour Françoise
      Merci pour votre aimable message et bravo pour votre attitude positive face aux expériences que la vie vous envoie.

    • Bernard Clavière   •  

      A mon tour, je te remercie Françoise pour tes bons mots et ton témoignage.
      A bientôt 🙂
      Au fait, l’auteur de l’article, c’est bien moi. Karine (ci-dessus) est mon assistante ! On va essayer de configurer ce détail…

      • Dieudonné   •  

        M. Bernard merci pour cet article d’inspiration véritable. Il me conforte et m’encourage pour ma mission de santé. Je prie Dieu le Tout Puissant de vous en donner plus d »inspiration. Personnellement je vous contacterai.

        • Karine (admin)   •     Auteur

          Merci pour votre message.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.