Maigrir (ou prendre du poids) : ma méthode

maigrir taille

Maigrir. Voilà bien LE sujet incontournable !
Tôt ou tard, il fallait que j’en vienne à vous parler des régimes amaigrissants, même si, au final, mon approche risque une fois de plus de surprendre…
Mais comme ce blog est censé proposer « une voix différente », allons-y sans crainte.

Cet article est associé à la vidéo publiée sur ma chaîne YouTube et la complète avantageusement. Il se termine d’ailleurs sur une conclusion plus holistique, la vidéo restant davantage axée sur la question alimentaire.

Quelle est donc selon moi la meilleure façon de perdre du poids ?

En premier lieu, je considère pour ma part que maigrir, ce n’est pas un sujet !

Je n’ai jamais cherché à maigrir parce que je n’ai jamais grossi. Aujourd’hui, à soixante ans passés, j’ai le même poids qu’à mes 18 ans, entre 64 et 66 kg.

Maigrir n’est pas un sujet car un poids idéal est nécessairement le résultat d’un bon niveau de santé ; il est un effet secondaire de la santé. Un corps bien proportionné, harmonieux, est un corps sain.

Maigrir est donc un faux problème. Contentons-nous de vivre et manger sainement, et nous n’aurons aucun besoin de maigrir !

Pourtant, l’obsession du régime-amaigrissant-miracle perdure et fait des ravages. Une grossière erreur que certains paient cher.

maigrir remède miracle

Pourquoi cette obsession quasi généralisée du régime amaigrissant ?

Je crois simplement que la plupart des gens n’ont jamais reçu la moindre éducation aux lois de la santé, que les médecins pour leur part, connaissent tout des maladies mais rien de la santé, et que notre société devra changer totalement de paradigme si elle veut sortir de la souffrance.

La loi de cause et effet, une des lois fondamentales de l’évolution, est largement ignorée.

De nombreux auteurs ont abordé ce sujet, certainement parce qu’il est fondamental.

Bossuet a écrit cette phrase magnifique : « Dieu se rit des créatures qui déplorent les effets dont elles chérissent les causes ».

« Les gens superficiels croient à la chance et au hasard des circonstances ; les gens forts croient aux causes et à leurs effets. » Ralph Waldo Emerson

Ou encore cette citation d’un auteur inconnu : « La folie, c’est faire et refaire constamment les mêmes choses, et s’attendre à des résultats différents ».

Il est impossible d’être en bonne santé, et donc d’avoir un poids idéal, si l’on ne change pas sa façon de vivre. Voilà le cœur du problème.

On cherche le régime miracle, la potion magique qui va permettre de perdre du poids, sans chercher les causes de l’obésité ou de l’excès de poids.

Et on est prêt à payer cher pour résoudre l’équation impossible : « Je veux maigrir, mais je ne veux rien changer à ma vie ».

Ne rien changer à sa vie pour ne pas sortir de sa zone de confort, des rails mentaux sur lesquels nous essayons d’avancer. Ne pas contrarier nos vieilles habitudes, nos addictions, ne pas remettre en question toutes nos certitudes, qui la plupart du temps, ont été érigées en normes sociales parfaitement anodines.

Le petit déjeuner indispensable « sans-lequel-je-ne-peux-rien-faire », l’apéritif entre amis, tellement convivial (ou l’apéritif tout seul, on voit ça aussi…), le « petit » café, le « bon » vin, la gastronomie française dont on est si fiers, l’incontournable barbecue des dimanches d’été, les sodas automatiques quand on a soif, le sandwich considéré comme un ersatz de repas, ou la pizza considérée, elle, comme un repas (!), les bonbons pour faire plaisir aux enfants (et souvent aux adultes aussi…), les céréales du petit-déjeuner, si saines, si complètes, les chewing-gums et autres douceurs que l’on mâchouille à tout bout de champ, « les vaccins qui protègent et sauvent des vies » (!), « les médicaments pour se soigner » (!), les protéines de la viande, irremplaçables, etc.
Tous ces sujets qui n’en sont pas pour l’immense majorité de la population. Juste des pratiques et des idées normales, puisque tout le monde est d’accord, et qu’ « ils l’ont dit à la télé ».
C’est comme ça, et c’est très bien. Où est le problème ?

burgers malbouffe soda

Eh bien non, ce n’est pas très bien. La liste est longue de nos errements, aussi longue que celle de nos misères physiques, mentales et émotionnelles.

Nos comportements, nos habitudes sociales et nos clichés mentaux n’ont rien d’anodins. Ils sont nocifs, point final. Et notre niveau de santé sera d’autant meilleur qu’on les aura remis en question, et pour la plupart, abandonnés.

C’est aussi simple que cela.

Je dis souvent que si l’on veut obtenir quelque chose que l’on n’a jamais eu, il n’y a qu’un seul moyen : faire quelque chose que l’on n’a jamais fait !

Qu’il s’agisse de récupérer la santé, trouver un compagnon ou une compagne, réussir sa vie professionnelle, trouver le bonheur ou perdre du poids, les mêmes causes produiront toujours les mêmes effets.

balance gros maigrir

Alors par quoi commencer ?

Il ne serait pas raisonnable de donner des priorités sur le chemin de la santé. La modification des habitudes alimentaires est souvent le premier pas adopté par les personnes en recherche de mieux être et de mieux vivre. Mais si certaines problématiques émotionnelles n’ont pas été résolues, cette approche purement alimentaire pourra être un échec.

A chacun de faire un audit de sa vie, un travail d’introspection et d’analyse afin de trouver sa propre voie. Car nous sommes tous différents et il n’existe pas de chemin unique et universel vers la santé.

maigrir alimentation saine

Tout l’art du chercheur, et de son accompagnateur naturopathe si l’on choisit d’y avoir recours, constituera à trouver la combinaison optimale de pratiques diverses – touchant plus particulièrement le corps physique, le corps émotionnel, le corps mental -, et les priorités de leur emploi dans le temps.

On ne tombera pas juste du premier coup. On procédera par essais successifs dont on tirera les leçons correspondantes.

J’encourage mes lecteurs à se procurer le document PDF que j’ai rédigé, qui reprend l’ensemble des moyens naturels de santé concernant tous nos véhicules d’expression. Contactez-moi pour le recevoir.

J’y donne tous les détails d’une approche holistique de la santé, la seule qui vaille, car nous devons cesser de considérer l’être humain comme une simple machine biologique avec des organes qu’il faut alimenter et réparer…

En conclusion, je vous encourage à cesser de chercher le régime miracle pour maigrir, vous ne le trouverez pas. Simplement parce qu’il n’existe pas. Vous aurez beau en essayer, vous serez déçu.
Vous maigrirez et regrossirez tant que vous n’aurez pas réussi à trouver la santé par la modification de toutes les facettes de votre être, des plans les plus grossiers – le corps physique (on devrait dire ‘les’ corps physiques, en y incluant les niveaux éthériques de la matière) –, jusqu’aux plans les plus subtils de notre réalité – les plans émotionnel, mental, et les divers plans spirituels supérieurs qui nous relient à la Source.

On le voit, il ne suffira pas, loin de là, de manger moins de sucre, moins de viande, etc., même si ces premiers pas sont nécessaires et toujours les bienvenus.

Il faudra aussi manger moins globalement, manger moins souvent et manger de véritables aliments, en lieu et place des bien mal-nommés « produits alimentaires » qui encombrent les rayons de nos magasins et les étagères de nos meubles de cuisine.

Mais il faudra aussi et surtout redécouvrir l’Amour qui gît sous les circonstances du temps, et mettre en pratique ses multiples déclinaisons, la bienveillance, le partage, la coopération, la non-violence (en action, en parole, et en pensée…), le pardon, le service désintéressé, l’art de bénir…

Il faudra sortir de l’hypnose du quotidien qui voile la joie essentielle de l’Etre, et mettre nos choix de vie en adéquation avec les aspirations de notre âme.

A partir de là, vous n’aurez plus aucun problème de poids (quel qu’il soit !), et la question du régime amaigrissant idéal ne se posera même plus.

Apprenons à nous intéresser aux véritables sujets : maigrir n’en est pas un !

Maigrir régime balance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *