De l’importance de se nettoyer le côlon avant et après le nettoyage du foie

côlon

Transcription d’une vidéo avec Andreas Moritz

Traduction par Bernard Clavière

J’ai déjà abordé ce sujet dans mon livre L’étonnant nettoyage du foie et de la vésicule biliaire mais j’aimerais y revenir à nouveau tant il est important. Je vous recommande expressément de vous nettoyer le côlon le jour 6 du protocole, et à nouveau dans les 3 jours après le nettoyage, c’est extrêmement important.

Je ne saurais trop insister là-dessus, parce que si vous ne le faites pas, vous pouvez vous retrouver en état de toxémie avec de nombreux effets indésirables. Et si vous ne pouvez pas vous nettoyer le côlon, ne faites pas le nettoyage du foie !

C’est aussi simple que cela. Si j’insiste autant, c’est parce si votre côlon est encombré (constipation, congestion…), la vésicule biliaire ne s’ouvre pas facilement. En fait, elle peut même ne pas s’ouvrir du tout pendant le nettoyage du foie. Et les canaux biliaires dans le foie ont aussi du mal à s’ouvrir ou se détendre.

Les selles accumulées qui stagnent dans le côlon cachent les points réflexes sur les parois du côlon qui communiquent avec le foie et la vésicule biliaire.
Ces points réflexes signalent au foie et à la vésicule de ne pas sécréter de bile, et de ne pas ouvrir les voies biliaires parce que nous ne sommes pas prêts à recevoir de nouveaux aliments, puisqu’il y en a encore tant dans le côlon.

Le cerveau reçoit le message « pas de nourriture SVP, on n’est pas prêts ! ». Donc généralement, on n’aura pas d’appétit. Quand la bile n’est pas sécrétée, pas disponible, généralement on n’a pas faim.
Et ça signifie aussi, « s’il vous plaît, pas de nettoyage du foie ! ». Si dans ces conditions, vous faites un nettoyage du foie, il y a des chances pour que ce soit un échec.

Si vous le faites quand même, et que votre foie libère des calculs, il est possible qu’ils soient retenus dans les différentes parties du gros intestin qui seront encombrées. Et si vous aggravez votre cas en omettant le nettoyage du côlon après le nettoyage, ces calculs vont rester dans le côlon et s’y désintégrer peu à peu.

La plupart des calculs qui sortent du foie et de la vésicule biliaire ne sont pas du type calcifié ; ils sont plutôt mous, d’une consistance de mastic, cireux, gras, parce que la plupart sont faits de graisses qui encombrent les conduits biliaires dans le foie, et quand ils sortent, ils libèrent une grande quantité de toxines, toxines qui seront libérées dans l’organisme lorsque ces calculs seront décomposés par les bactéries du côlon au lieu d’être éliminés par une bonne irrigation.

Ces toxines finiront par entrer dans le sang avec des effets terribles car le sang irrigue tout l’organisme et repasse par le foie, avec le risque de créer de nouveaux calculs.

Voilà pourquoi il est si important de bien se débarrasser de tous les calculs qui sont libérés dans le côlon lors du protocole de nettoyage du foie, pour éviter cette toxémie.

Je le répète, si vous n’êtes pas disposé ou n’avez pas la possibilité de vous nettoyer le côlon, ne faites pas le protocole, car j’ai pu observer de nombreux effets secondaires découlant de cette négligence.

J’ai même vu des cas où le protocole de nettoyage du foie n’avait pas libéré de calculs, mais des quantités formidables de calculs ont été libérées au cours de l’irrigation du côlon après le protocole. Je me souviens d’une dame qui se plaignait de ne pas avoir rejeté de calculs après avoir suivi le protocole, et qui élimina quelque 500 calculs lors de l’irrigation du côlon.

Imaginez ce qui aurait pu se passer si tous ces calculs étaient restés dans le côlon…
Ça peut être très grave.
Et même si vous n’avez que 5 ou 10 calculs restants dans le côlon après le protocole, faites une irrigation du côlon dans les 2 ou 3 jours. Je précise, une irrigation du côlon par l’anus et non un nettoyage par voie orale, comme avec les sels d’Epsom (sulfate de magnésium) ; ça ne suffirait pas.

Adoptez l’irrigation du côlon avec de l’eau qui entre et sort du côlon [comme avec la planche Colon-net, qu’Andreas Moritz appréciait particulièrement – Note de BC].

Si vous ne pouvez faire qu’un lavement, assurez-vous que l’eau remonte bien tout en haut du côlon jusqu’à la valve iléocæcale. Si vous n’avez pas beaucoup d’expérience avec les lavements, il se peut que vous n’y arriviez pas du 1er coup.

Faites 2 ou 3 lavements consécutifs… l’un après l’autre, jusqu’à ce qu’il ne reste rien. Si vous n’êtes pas trop en surpoids, vous devez entendre et sentir l’eau sur votre flanc droit, dans le côlon ascendant. Sinon, allez voir un professionnel de l’irrigation du côlon. [Note de BC : les bocks à lavement sont en vente sur la boutique DocteurNature].

C’est seulement de cette façon que le nettoyage du foie et de la vésicule biliaire peut être efficace. Vous vous éviterez des effets secondaires désagréables, maux de tête, nausées, etc. Tout se passera bien et vous ne vous empoisonnerez pas avec les toxines des calculs piégés dans le côlon.

Suivez mon conseil car il va vous faire faire un grand pas pour votre santé.
Le protocole de nettoyage du foie et de la vésicule biliaire est une procédure extrêmement bénéfique pour prévenir les maladies et aussi pour contribuer à éliminer les causes profondes de la maladie qui se trouvent souvent dans le foie, en tout cas pour la grande majorité des maladies dont le cancer, les maladies cardiaques, le diabète, l’ostéoporose, la sclérose en plaques, les troubles du cerveau, les problèmes intestinaux, et j’en passe…

Je vous remercie et vous souhaite une très belle journée.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *