L’herbe de blé, un concentré d’énergie solaire

Verre herbe de ble

Quelle que soit notre alimentation, c’est toujours l’énergie solaire contenue dans nos aliments qui soutient la vie et la santé ; elle est l’énergie fondamentale.

Les inédiques sont capables de la capter directement et de s’en « nourrir ».
Un végétarien profitera de l’énergie solaire indirectement, mais de façon optimale à travers la chlorophylle des végétaux qu’il consomme. C’est la chlorophylle qui permet la transformation de l’énergie solaire en énergie chimique par la photosynthèse.
Un carnivore lui, recevra également cette énergie solaire mais de façon encore plus indirecte en mangeant des animaux qui eux, ont mangé de l’herbe et donc de la chlorophylle (ou ont mangé d’autres animaux qui ont mangé de l’herbe…). Cette énergie solaire est donc considérablement dégradée.

 

Quand le sang des plantes régénère le sang des hommes…

L’herbe de blé (ou blé en herbe) est l’alicament le plus extraordinaire que je connaisse. Lors de mon séjour à Boston avec Ann Wigmore, la pionnière mondiale de l’herbe de blé, dans les années 70, j’ai vu de véritables miracles. Des gens renvoyés chez eux par les médecins pour mourir en paix, sont littéralement revenus à la vie grâce à un régime uniquement composé de jus d’herbe de blé et de jeunes pousses (tournesol, sarrasin…)

« Doctor Ann » elle-même, paraissait plus jeune à 70 ans qu’à 50 ans. Entre temps, elle avait adopté l’herbe de blé…

Pour optimiser l’effet thérapeutique, le jus d’herbe de blé doit aussi être pris par voie rectale avec une poire ou seringue en plastique, après un lavement.

La capacité de l’herbe de blé à régénérer le sang, et donc tout l’organisme, s’explique par l’étonnante similitude de la chlorophylle – le « sang » des plantes – et de l’hémoglobine, le principal constituant du sang humain.

Ces deux pigments ont la même structure moléculaire, avec pour seule différence notable un noyau de magnésium pour la chlorophylle et de fer pour l’hémoglobine. C’est ce qui fait leur différence de couleur.

L’hémoglobine a pour fonction de transporter l’oxygène dans le sang vers tout le corps. L’oxygène est essentiel au métabolisme cellulaire et donc à toutes les fonctions physiologiques ; on connaît bien aujourd’hui toutes les thérapies qui contribuent à augmenter le taux d’oxygène dans le sang : ozonothérapie, oxygénothérapie par voie respiratoire et intraveineuse…  chères, contraignantes, peu répandues…

Alors qu’un simple apport de chlorophylle, par sa grande similitude avec l’hémoglobine (elle a aussi le même pH), est capable de booster l’apport d’oxygène dans le corps et d’opérer ainsi des guérisons surprenantes. D’où l’intérêt de ce qu’on appelle l’« alimentation vivante », végétale, crue, et en particulier des jus frais, car la cuisson détruit la chlorophylle…

 

L’herbe de blé est l’un des superaliments qui contiennent le plus de chlorophylle.

Les jus d’herbes (blé, orge…) doivent être utilisés frais, immédiatement après extraction car ils s’oxydent et se dégradent très rapidement à l’air, et ne peuvent être commercialisés qu’avec une grande quantité de conservateurs et adjuvants divers.

Entièrement dépourvus de fibre, les jus sont davantage de puissants détoxinants que des aliments.
On les prendra lors de cures en cocktail avec d’autres jus végétaux (le jus d’herbe pur est fort et difficile à boire seul), et pur en implant rectal après un lavement.

Par contre, la poudre d’herbe entière, avec toute sa fibre naturelle, est un superaliment pour un usage quotidien (90 substances nutritives différentes, 19 acides aminés, dont 9 essentiels). Elle est vendue partout.

Séchée à l’air ambiant dans des serres, elle conserve toutes ses propriétés.
La littérature scientifique montrant les extraordinaires propriétés de ce petit brin d’herbe d’apparence si fragile est déjà considérable, et en constante augmentation. Comme toujours, les français sont en retard…

En liaison avec le débat actuel sur les dangers de la pollution nucléaire, particulièrement préoccupante, il faut mentionner que l’herbe de blé est aussi connue pour ses effets protecteurs contre les radiations.

Ce petit brin d’herbe a encore beaucoup à nous apprendre. Je suis sûr que le moment viendra où il sera d’un usage courant. Aux USA, des bars à jus avec de l’herbe de blé fraîche existent déjà partout depuis des dizaines d’années.

Certains magasins font pousser l’herbe de blé pour leurs clients, qui viennent la couper eux-mêmes avant d’aller très vite en faire du jus chez eux.  

Idéalement, vous ferez pousser votre herbe de blé chez vous, dans la cuisine, avec vos autres graines germées et jeunes pousses. Si vous débutez dans la pratique, le Kit de démarrage est un outil utile. Vous lirez aussi avec profit le livre Tout savoir sur les graines germées.

Quelle joie de voir les aliments les plus sains, les plus riches en nutriments, les plus digestes… et les moins chers (!) pousser sous nos yeux.
Vous les cueillez au fur et à mesure de vos besoins, et ce que vous ne consommez pas continue de pousser !
Aucune perte, aucun gaspillage. Et les enfants adorent ça.

 

Si vous ne mangez pas assez de crudités et de
végétaux verts, l’herbe de blé en poudre
est le complément alimentaire idéal
.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.