La parabole de l’homme d’affaires et du pêcheur

Patron d’une entreprise florissante en Californie, Mark a réussi à s’échapper quelques jours pour se changer les idées. Il a passé la frontière mexicaine et s’est arrêté dans ce joli village de pêcheurs.

Se promenant sur la plage, il aperçoit un petit bateau qui revient vraisemblablement de la pêche.

Le bateau au sec, Mark s’approche pour regarder de plus près si la pêche a été bonne.
Quelques thons albacores gisent pèle-mêle au fond du bateau. Pas ce qu’on pourrait appeler une pêche miraculeuse.

Le pêcheur adresse un sourire à Mark.
– Buenas tardes, ils sont jolis vos thons… Il vous faut combien de temps pour pêcher ça ?
– No mucho, répond le mexicain, seulement deux ou trois heures…

Etonné, Mark lui demande alors pourquoi il ne reste pas plus longtemps en mer pour ramener plus de poissons. Ce à quoi le mexicain répond qu’il en a assez pris pour subvenir aux besoins de sa famille.

– Et qu’est-ce que vous faites le reste du temps ?
– Oh, le matin je joue avec mes enfants. Après le repas, je fais la sieste avec ma femme, Maria. Ensuite je vais pêcher un peu si la mer est bonne, et le soir on se retrouve au bar avec les amis, pour discuter et boire un peu de vin. Et aussi on chante en jouant de la guitare. J’ai une vie bien remplie !

Mark se retient pour ne pas éclater de rire.

– Ecoutez… Si vous permettez, je peux vous donner quelques conseils. Je m’y connais en affaires…
Ce poisson se vend bien sur le marché et si vous passiez plus de temps à pêcher, vous pourriez gagner pas mal d’argent.
Avec cet argent, vous achèterez un bateau plus grand, qui vous permettra de prendre encore plus de poisson et d’acheter d’autres bateaux.
Un jour, vous aurez toute une flottille et plein de pêcheurs qui travailleront pour vous.


Alors, au lieu de vendre votre poisson à un intermédiaire, vous pourrez traiter directement avec l’usine, et même ouvrir votre propre conserverie !
Comme ça, vous aurez le contrôle sur toute la filière, du poisson frais jusqu’au thon en conserve.
Et vous pourrez aller vivre à Mexico city, et même à Los Angeles pour gérer votre entreprise.

– Si señor, mais combien d’années il faudra pour arriver à ce résultat ?
– Pas beaucoup, 15 ou 20 ans…
– Ah… Et après, señor ?

L’œil vif, au sommet de sa démonstration, l’américain assène avec un large sourire :

– Justement, c’est là le meilleur : le moment venu, vous faites entrer votre entreprise en bourse et vous vendez des actions ! Vous serez très riche !

– Rico, señor ? Muy bien. Et après ?
– Quoi après ?! Et bien après…

Mark hésita et compris à ce moment précis que le pêcheur venait de lui donner une belle leçon.
Un large sourire aux lèvres, il finit sa phrase :

– Après… vous vous retirerez dans un petit village comme celui-ci, où vous pourrez faire la grasse matinée, pêcher un peu, jouer avec vos enfants, faire la sieste avec votre femme, et chanter le soir avec vos amis en buvant du vin…

Cette sympathique histoire nous donne de quoi réfléchir…
Que penser de nos deux personnages ?
Lequel a mis le mieux sa vie à profit ?

L’homme d’affaires qui a accompli tant de choses, donné du travail à des milliers de personnes ?…
Ou le simple pêcheur, qui a rendu sa femme et ses enfants heureux par sa présence permanente et son souci de subvenir à leurs besoins dans la simplicité ?

Ne jugeons pas trop vite, les choses ne sont pas si simples…

D’abord, faire des affaires, même à très haut niveau, n’implique pas nécessairement de rendre sa femme et ses enfants malheureux… !

Cette parabole nous encourage surtout à nous poser une autre question, plus fondamentale et d’ordre plus général :

Quel est le but de la vie ?
Ou tout simplement, la vie a-t-elle un but ?…

Je crois que l’on ne peut conduire sa vie de façon optimale si l’on n’a pas entrepris une démarche personnelle pour répondre à la question de son sens.
D’où venons-nous ? Où allons-nous ? Pourquoi et comment ?…
Et ce, à la fois individuellement, collectivement, et globalement, à l’échelle de la planète toute entière ; et que l’on soit riche ou pauvre, pêcheur ou brasseur d’affaires à grande échelle.

J’ai trouvé il y a longtemps les réponses à toutes ces questions dans un livre que je peux vous envoyer gratuitement.
Il s’agit à mon sens du livre le plus important que l’on puisse lire dans une vie. Ou en tout cas, un résumé parfait de tous les livres importants… de ceux qui peuvent bouleverser un destin et nous installer fermement sur le sentier de l’évolution.

Mais qu’est-ce que l’évolution ?… Encore une question dont vous trouverez la réponse dans ce livre.

Tout ça n’est bien sûr que mon avis et je serai heureux de connaître le vôtre quand vous l’aurez lu.
Vous pourrez laisser votre commentaire à la suite de cet article.

Retrouvez ce livre de 90 pages dans son édition papier (2 euros seulement ! Parce que c’est important… ) et recevez-le par La Poste: cliquez ici.

Ce livre est aussi disponible gratuitement en version PDF.

 

3 commentaires

  1. Reyog   •  

    Bonjour,
    Quel est le titre de ce livre SVP ?
    Merci.
    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *